Blog Comac
Feed RSS
souscrire

Tous pour une, bière pour tous… un brassin en amitié!

Posté le mardi, 1 avril 2014 | lang lang lang lang lang
Catégorie: Curiosité
One for all, all for beer...a barrel with friends!

Qu’est-ce qu’il se passe si des maîtres brasseurs décident de se donner rendez-vous dans une brasserie et créer une “bière en compagnie”?

 

Il se passe qu’ils s’amusent bien sûr et que nous prenons plaisir à boire quelque chose d’unique et choral.

La légende veut qu’en 2004 Adam et Vinnie, respectivement des brasseries Avery et Russian River se rendent compte d’avoir baptisé avec le même nom «Salvation» une de leurs bières d’inspiration Belgique… rendez-vous derrière une brasserie pour un duel au dernier houblon: à qui entre les deux appartiendra la Salvation? En réalité, rien de  tout ça… beaucoup de rire,  une tape sur l’épaule et la décision de faire un mélange des deux Salvation sous le nom de “Collaboration, not Litigation Ale”….

 

Tutti per una, birra per tutti…una cotta in amicizia!

 

On raconte aussi, et ce n’est pas une légende, que notre Kuaska est  nommé chef-excursion d’un sympathique groupe de « Castors Juniors » - les propriétaires de 5 brasseries artisanales américaines: Dogfish Head, The Lost Abbey, Allagash Brewery Company , Russian River e Avery Brewery Company.  (Pour Information: quatre sur cinq sont des clients Comac !!!). Les deux derniers sont toujours les héroïques Adam et Vinnie coproducteurs de la “Collaboration, not Litigation Ale”. Destination de l’excursion ou, comme ils l’appellent, du pèlerinage, est la Terre Sainte Belgique, et le Saint Graal est…Brett,  mieux connu comme levure brettanomyces. Le voyage est un succès et entre une bière et l’autre naît l’idée d’en créer une tous ensemble: et voilà Isabelle Proximus, un mélange de 5 bières, une par producteur, maturées en tonneau pendant 16 mois et réalisées avec 5 levures différentes.

 

Ceux-là sont les cas devenus fameux, mais il y en a beaucoup d’autres, même en Italie, comme la My Antonia, née de la maîtrise brassicole de Baladin et Birra del Borgo ou la Dozzinale, une bière produite à 12 mains.

 

À la base de ces produits charmants et délicieux, il y a une grande envie de se connaître et d’expérimenter, d’essayer et de trouver de nouveaux goûts, de jouer avec les différents houblons, mais surtout de créer une équipe pour faire face aux colosses industriels qui investissent vraiment peu sur la recherche et l’expérimentation du goût.

 

Il ne reste que peu de jours avant la Craft Brewers Conference de Denver: peut-être d’autres bières  «solidaires» seront présentées.

 

Happy New Beer à tous!

Partagez cet article:
Ajouter un commentaire
Captcha
envoyer un commentaire