Feed RSS
souscrire

Robinets et plongeurs, bières et fûts

Posté le mercredi, 9 juillet 2014 |
Plungers and taps, beer and barrels

Combien de fois vous vous êtes assis à la table d’un bar et, sans trop questionner, vous avez demandé “une bière pression”? Une chose est sûre: vous ne voulez pas de la bière en bouteille…

 

Mais d’où vient cette définition? Dans le passé la bière était conservée et emballée en tonneaux de bois, ayant différentes dimensions et, pour pouvoir tirer ce liquide ambrée, il était nécessaire de se munir d’un marteau et insérer dans le tonneau une cannelle de bois ayant la fonction de robinet.

 

L’étape suivante a été le fût en acier et la cannelle est devenue…un plongeur, c’est à dire un robinet connecté à une canule incorporée dans le fût afin de le garder hermétiquement fermé et protégé.

Sur le marché ils existent différents modèles de plongeurs, creux, plats, triangulaires, et tous sont adaptés pour tirer la bière.

 

Comac fabrique des machines et des lignes de remplissage en fûts, capables de traiter n’importe quel type de plongeur.

 

Puisque les fûts sont sous pression, certains sont dotés d’un dispositif de sécurité qui empêche le démontage du plongeur sans avoir d’abord dépressurisé le fût même. La clé ci-dessous en permet le démontage.

 

clé

 

En plus, la propreté du fût et du plongeur est fondamentale: le goût de la bière peut être irrémédiablement abimé par un incorrect nettoyage du fût, mais surtout du plongeur et du robinet d’où la bière sort lorsqu’elle est tirée.

 

Pour assurer un nettoyage efficace du plongeur, Comac recommande le lavage en contrecourant avec solution caustique, plus que les lavages normaux à impulsions ou a débit réduit, qui garantissent la propreté des parois internes du fût et de la canule.

 

Même le tirage est un passage extrêmement important: chaque type de bière demande son propre tirage et le goût de la bière peut même changer complètement si la bière n’est pas tirée correctement. L’inclination du verre et la température de service sont des détails auxquels il faut prêter beaucoup d’attention.

 

Et, pour conclure, une recommandation pour ceux qui ne sont pas experts de bière: la présence de la mousse dans la bière est fondamentale !

 

En principe, la mousse doit être abondante, au moins deux doigts ; sa fonction est celle de préserver les aromes et le parfum, et garder la bière à la température correcte… cette règle vaut pour toutes les bières sauf que celles anglaises et irlandaises qui, pour tradition, ont une basse teneur de CO2 et donc produisent moins de mousse.

 

 

Et vous ? Vous préférez une bière pression ou en bouteille ? Nous attendons vos commentaires.

Partagez cet article:
Ajouter un commentaire
Captcha
envoyer un commentaire

Newsletter

La saisie des données pour vous abonner à la liste de diffusion:
souscrire