Feed RSS
souscrire

Allagash, un coin de Belgique sur la côte du Maine

Posté le mercredi, 21 janvier 2015 |
Insegna presso il Rattle 'N' Hum di Manhattan

Kuaska’s Column

La première rencontre avec l'univers Comac a eu lieu le 3 Janvier 2014, au Lambiczoon à Milan, lors de la cérémonie de remise des prix de la bière de l'année 2013, un événement dont j’étais le conducteur.

Giorgio et son entourage ont été touchés par ma verve, ma passion et le sens paternel envers mes "enfants" brasseurs. Moi, à mon tour, j’ai été particulièrement impressionné de trouver dans la longue liste de leurs clients, dans le monde entier, un grand nombre des brasseries que j’estime le plus et les relatifs brasseurs avec qui j’ai des liens de forte amitié.

A partir de là est née, de manière naturelle, l'idée d'une collaboration à des événements et à des projets qui commence officiellement avec mes contributions à ce blog. Je voudrais, à partir de ce numéro, amener les lecteurs à découvrir les différentes réalités, différentes personnalités et les passions de ceux qui ont choisi Comac.

 

Allagash, un coin de Belgique sur la côte du Maine


Le lien d’amitié qui m’unit ò Rob Tod remonte au moins à il y a 10 ans. Nous nous sommes rencontrés la première fois à San Diego au printemps 2004 dans le cadre de la World Beer Cup, où j’était  un des juges et lui, il était le brasseur récompensé pour sa merveilleuse Allagash White, une bière blanche d’inspiration flamande.

Depuis lors, nous nous sommes rencontrés beaucoup de fois, dans plusieurs villes des Etats-Unis, du Canada et, naturellement, en Belgique. Oui, car Rob a toujours été un grand amateurs des bières de mon deuxième pays et, quand au cours de l’été 1995 il démarra une petite brasserie, une installation de 1750 litres environ, il avait déjà clairement en tête l’idée de révéler le style belge au public américain, plus habitué aux typologies allemandes ou britanniques.

 

Sa première bière, il va sans dire, a été just la Allagash White. Le succes fût tel qu’il a convencu Rob à continuer dans cette voie, si adaptée pour lui, qu’assez tôt une Dubbel et une Trippel ont été créées comme Dieu, ou mieux, un trappiste le veut J.

Toujours un style très sobre, une voix posée et une oreille patiente, assez différent de la plupart de ses collègues, informels et excentriques, bizarrement habillés, l’air étrange, avec barbes et queues de cheval, Rob ressemble plus à un employé de banque plutôt que l'un des meilleurs professionnels de premier plan de la renaissance américaine palpitante, comme il est universellement et dûment reconnu.

Eh bien, derrière ce garçon doux et timide du Maine, avec les cheveux courts et les lunettes de myope, se cache un pionnier courageux et un expérimentateur téméraire. Rob a été le premier à penser à utiliser les bouchons liège avec muselets pour les élégantes bouteilles de 75 cl, suivant la tradition belge.

 

Sa superbe Curieux était sa première bière, vieillie en tonneaux de Bourbon, suivie par d’autres créatures, telles que, pour n’en nommer que quelques-unes, la Golden Interlude, vieillie en tonneaux de vin rouge, et la bière brune Odyssey, vieillie en barils de chêne américain.

Cependant, à mon avis, le courage et la témérité de Rob sont intensifiés et émergent avec la série nommée Coolship, la cuve de refroidissement que nous pouvons contempler dans les brasseries de lambic, en Pajottenland. Rob en avait fait construire et installer une pendant l’été 2008, qui est utilisé, pendant les mois froids, pour refroidir le moût et recueillir les bactéries (lactobacilles et pédiocoques, en particulier) et les levures sauvages (principalement les brettanomyces) qui forment la multiflore locale.

 

Grâce à l'extraordinaire talent de Jason Perkins, son co-brasseur fiable et indispensable, certains chefs-d'œuvre «acides» sont ainsi nés, tous sous le nom Coolship, comme la Resurgam, similaire au lambic plat, la Red et la Cerise, les deux vieillies en tonneaux pendant six mois, respectivement avec les framboises et les cerises locales, un mélange entre la variété Montmorency et Balaton, naturellement cultivées en Maine.

En mars 2006, j’ai eu le grand honneur d'organiser et de diriger cinq principaux brasseurs américains dans une tournée mémorable en Belgique, pensée par Sam Calagione (Dogfish Head) du Delaware, qui a associé les californiens Vinnie Cilurzo (Russian River) et Tomme Arthur (Port Brewing / Abbaye Lost), Adam Avery (Avery Brewing) du Colorado et évidemment Rob Tod (Allagash) du Maine.

 

L'objectif était de rendre un hommage de gratitude sincère et chaleureux envers le pays qui les avait inspirés, en présentant, par deux bières chacun, leur interprétation des styles traditionnels à l'intérieur des sanctuaires les plus authentiques des bières belges. Rob a choisi ses White et Curieux, en gagnant un succès personnel significatif qui lui a donné le stimulus pour continuer et essayer, en particulier dans le domaine des bières aigres en général et de la fermentation spontanée en particulier.

Vous pouvez revivre cette aventure palpitante sur Youtube, dans le beau vidéo tourné par JR Richards, le réalisateur du film «Beer Hunter The Movie" dédié au roi Michael Jackson. Link:https://www.youtube.com/watch?v=Y_aZWRg7xyc

 

J’ai rencontré Rob en occasion de toutes les six éditions de la World Beer Cup, où j’étais juge, de trois Great American Beer Festival, d’un Mondial de la bière de Montréal et de nombreuses fois en Belgique, et à chaque fois nous avons renforcé notre amitié profonde et estime mutuelle.

Rob est un perfectionniste dans tout ce qu'il pense et il le met aussi en pratique. Il est bien conscient de sa responsabilité de représenter l'excellence brassicole de son pays, et de l'expansion de la production actuelle (plus de 50 000 hectolitres par an), donc le choix réfléchi de s’appuyer sur les machines Comac ne peut que rendre l’entreprise bergamasque fière de lui.

 

Il est encore vivant en moi et dans mon groupe de brasseurs, experts et amateurs, la forte émotion ressentie lors de la visite en mai 2014. Les gens duMaine sont connus pour leur hospitalité, mais ce qu’on a reçu de Rob, Jason et tout le personnel de Allagash était, pour dire le moins, extraordinaire. Vous pouvez la revivre le clip tourné par Gianni Boscherini, notre photographe officiel, propriétaire du pub Barbeer à Forlì. Link: https://www.youtube.com/watch?v=xZS8j-xeNUc

 

 

Lorenzo Dabove alias Kuaska

Tag: Bière
Partagez cet article:
Ajouter un commentaire
Captcha
envoyer un commentaire

Newsletter

La saisie des données pour vous abonner à la liste de diffusion:
souscrire